Arte Barbara

Barbara

Barbara

En 1980, en RDA, le médecin Barbara Wolf débarque dans l’hôpital d’une petite ville de province, au bord de la Baltique. Une affectation punitive pour cette Berlinoise élégante, qui vient de purger une peine de prison pour avoir demandé un visa d’émigration. Soumise en permanence à la surveillance humiliante des sbires de la Stasi, elle doit aussi affronter aussi la curiosité hostile de ses nouveaux concitoyens, à l’exception du médecin-chef, André, qui l’accueille avec chaleur et intérêt. Mais Barbara, qui se prépare à s’enfuir avec la complicité de son amant, un Allemand de l’Ouest, repousse avec méfiance chacune de ses tentatives d’approche. Jusqu’au jour où leur est amenée une jeune fille atteinte de méningite, qui a tenté de s’échapper d’un camp de travail…

Résistante
La première fois que nous apercevons Barbara, fumant avec détachement sur un banc, c’est à travers l’œil froid du flic chargé de l’espionner, mais aussi de lui rappeler à chaque instant la toute-puissance de l’État qu’elle a osé braver. Nina Hoss incarne de façon bouleversante le combat inégal livré par cette femme blessée, qui dissimule sa vulnérabilité derrière un masque de froideur. À travers sa résistance, et l’ambiguïté du beau personnage d’André, Christian Petzold ressuscite à petites touches subtiles la brutalité feutrée de la société totalitaire est-allemande. La splendeur mélancolique des lieux, comme la force contradictoire des sentiments tissés entre les deux principaux protagonistes, contraste avec l’arbitraire, la délation généralisée, la solitude des êtres. Un récit dont le classicisme n’altère en rien la puissance et l’émotion.



Disponible en replay du 09/04/2014 au 16/04/2014 à 20:50

Chaine:

Source: Barbara


Commentaires: