Arte X:enius

X:enius

X:enius

L’industrie laitière est en plein boom : rien qu’en France et en Allemagne, les vaches laitières produisent plus de 50 millions de tonnes de lait par an. Elles sont le plus souvent en stabulation où tout est organisé afin que le rendement soit le plus élevé possible. La plupart des ruminants ne connaitront donc jamais les pâturages ni même l’extérieur. Quel impact a ce mode d’élevage sur la santé animale ?
Afin de fournir du lait, une vache doit mettre bas. Or comme l’homme est grand consommateur de produits laitiers, les vaches sont inséminées de sorte à mettre bas tous les ans. Cela dit, elles n’ont pas le temps de connaître les joies de la maternité ; en effet, pour ne pas freiner la lactation, le veau est séparé de la mère un ou deux jours après la naissance. Par ailleurs, les bovins sont écornés afin d’éviter qu’ils ne blessent leurs congénères ou l’éleveur dans l’exiguïté de l’étable. Une intervention douloureuse pour l’animal, mais largement répandue, consiste à brûler ses cornes. Pourtant, de bonnes pratiques existent aussi en matière d’écornage, comme le montre X:enius.
Dörthe Eickelberg et Pierre Girard se rendent en Auvergne dans une ferme expérimentale de l’Inra. Ils veulent savoir s’il ne serait pas possible de mieux concilier les besoins de l’industrie laitière avec ceux des vaches. Alain Boissy, un spécialiste du comportement des herbivores, leur explique quels sont les besoins en espaces naturels des vaches et comment garantir leur bien-être même quand elles sont à l’étable.



Disponible en replay du 04/10/2014 au 11/10/2014 à 09:35

Chaine:

Programme: X:enius

Source: X:enius


Commentaires: