Arte Vox Pop

Vox Pop

Vox Pop

Au sommaire de cette émission, une enquête en Hongrie sur la criminalisation des sans abri. Début 2012, le pays a voté une loi contre les SDF : ceux qui dorment dans la rue doivent payer des amendes et s'ils n'en ont pas les moyens, ils finissent en prison. Le but : « nettoyer » Budapest et les autres villes du pays des sans domicile fixe. Pour pouvoir l'appliquer, Viktor Orban est allé jusqu'à changer la constitution. Cette loi liberticide a soulevé une vague d'indignation : un immense élan de solidarité s'est organisé d'abord en Hongrie, puis dans toute l'Europe - Martin Hirsch, directeur de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, ancien haut-commissaire aux solidarités actives. Portrait de Daoud Tatou, cet ancien rappeur a créé il y a dix ans « le Relais », une structure unique en Europe pour accueillir les jeunes autistes et donner un peu de répit aux familles. Sa formule gagnante : « 1 pour 1 », un jeune des quartiers populaires prend en charge un autiste. Et ça marche ! Les autistes s'ouvrent à leur entourage et les jeunes des quartiers qui ont toujours été en position d'échec sont récompensés et se sentent finalement indispensables. Sans oublier le tour d'Europe des correspondants. A l'antenne, ils nous éclairent sur les thématiques traitées dans l'émission et sur le web, ils nous donnent des nouvelles fraîches de leurs pays.

L'enquête de la semaine : En Hongrie, la solidarité s'organise contre la criminalisation des SDF.
L'interview de la semaine : Martin Hirsch, directeur de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, ancien haut-commissaire aux solidarités actives.
Le combat citoyen de la semaine : En région parisienne, portrait de Daoud Tatou. Cet ancien rappeur a créé « le Relais », une structure unique en Europe pour accueillir les jeunes autistes.



Disponible en replay du 20/04/2014 au 27/04/2014 à 20:15

Chaine:

Programme: Vox Pop

Source: Vox Pop


Commentaires: