Arte Personne ne bouge !

Personne ne bouge !

Personne ne bouge !

Story : « Emmanuelle » de Just Jaeckin
« Emmanuelle », un film pornographique ? Pas du tout ! Ce film à petit budget sorti en 1875 a bien failli n’être ni réalisé, ni diffusé. Il relate les aventures d’Emmanuelle, un personnage au visage d’ange qui a un penchant immodéré pour les plaisirs sexuels. Le film est d’abord censuré pendant 6 mois, puis projeté pendant 10 ans sur les Champs Elysées. Un carton. Le film érotique devient à la mode, et permet à la luxure de devenir officiellement une notion mainstream. Décryptage de ce succès planétaire qui revient de loin.

Archétype Top : Samantha de “Sex and the City”
S’adonner aux plaisirs sexuels sans retenue : telle est l’occupation principale de Samantha Jones, croqueuse d’hommes de la série culte Sex and the City, incarnée par l’actrice Kim Catrall. Célibataire par choix, elle revendique son droit de pouvoir coucher avec qui elle veut, quand elle veut, et ce avec un forfait sans engagement illimité dès 23h, ce qui lui vaut d’être notre archétype luxure de la semaine. Portrait décalé d’une nympho libérée.

Clipologie : « I want your sex » de George Michael
Nous sommes en 1987 et après cinq années passées au sommet des charts avec son compère Andrew Ridgeley avec qui il forme Wham!, George Michael, de son vrai nom : Georgios Kyriakos Panagiotou, prend seul son envol avec un morceau au titre pour le moins évocateur : I Want Your Sex. Du fait de son propos disons plutôt direct, I Want Your Sex est banni en masse des ondes américaines et britanniques. Le clip est même censuré sur plusieurs chaînes parmi lesquelles MTV ou la BBC. En cause : non pas la touche gratinée de George Michael mais des scènes suggestives et pas mal de gens à poil.

Supercocktail : Michael Douglas
Comment un mec aussi peu sexy que Michael Douglas a-t-il fait pour devenir un tel sex symbole masculin ? En effet, le fils du grand Kirk Douglas a incarné la luxure au masculin pendant une grande partie des années 80 à 2000, alors qu’il est gaulé comme un flan, et a le sex appeal d’une loutre. Vous êtes un mec un peu moche et godiche mais vous souhaitez devenir un sex symbol ? Suivez la recette du Michael Douglas un cocktail qui te regarde pas dans les yeux.

Story : Madonna
La luxure en musique ça porte un nom : Madonna. C’est elle qui a inventé il y a plus de trois décennies la formule magique entre sexe et pop music. Passée maîtresse dans l’art de la provoc, faisant de la sexualité le moteur de son art et de son génie marketing, elle n’a cessé d’explorer des limites sans cesse repoussées, quitte à en passer par des positions pas toujours très confortables… Retour sur le phénomène qui a fait tourner les têtes du 20ème siècle.

Scandale : « L’empire des sens » d’Oshima
Habitué aux scandales, le réalisateur japonais Nagisa Oshima aime se faire remarquer avec ses films politiques. En 76, quand il réalise « L’empire des sens », il mise sur LE sujet qui unit l'humanité toute entière : le cul. L’histoire d’un aubergiste et une servante, dans les années 30, qui se livrent à une escalade sexuelle dont l'issue est fatale. Le tout est tiré d'un fait divers réel, et les scènes de sexe y sont, non seulement très présentes, mais surtout non simulées. Au Japon, le film ne passe pas du tout, et c’est le SCANDALE !

Perle Rare : Gainsbourg et Whitney Houston
Avril 86, dans l’émission cultissime des eighties « Champs Elysées », Michel Drucker reçoit Serge Gainsbourg, et la chanteuse Whitney Houston, une toute jeune star américaine de 22 ans alors inconnue du public français. Imbibé de whisky, l’homme qui aimait les femmes donna ce soir là une leçon de séduction à la française toute particulière.



Disponible en replay du 28/09/2014 au 05/10/2014 à 17:00

Chaine:

Programme: Personne ne bouge !

Source: Personne ne bouge !


Commentaires: