Arte Étienne Daho

Étienne Daho

Étienne Daho

Comment approcher le mystère Étienne Daho, figure aussi célèbre que secrète, qui a traversé, très vite au premier rang, plus de trente ans de pop française ? En dépit de son influence, de sa notoriété, de ses succès (quatre disques d'or, six de platine), il a su se préserver d’une forme d’exhibition qui le répugne. Ses paroles et musiques ciselées, éminemment personnelles, sont là pour raconter ce qu'il est. Alors que son double album best of, L'homme qui marche, est attendu le 6 novembre, Antoine Carlier, qui a notamment réalisé le clip de "En surface", lui consacre un portrait élégant et pudique, à son image.

Liberté
"Ce qui m'importe le plus, dans ce que j'écris, c'est la liberté." Dans les coulisses de sa tournée 2014-2015, le Diskönoir Tour, au gré d’une errance dans les rues de Londres ou sur les rives de la Méditerranée, Étienne Daho livre les clés d'un chemin musical resté toujours intimement lié à sa vie. En parallèle, à travers les très riches archives de son parcours artistique – répétitions, concerts, interviews, clips… – se dévoilent les contrastes d'une œuvre qui n'a cessé de se renouveler, du "jeune homme moderne" mais déjà romantique de la scène rennaise des années 1980 au chanteur habité du Condamné à mort (de Genet, avec Jeanne Moreau). Des compagnons de route (Elli Medeiros, l'éditeur musical Patrick Zelnik, Debbie Harry, Jane Birkin, Lou Doillon, les journalistes Jean-Éric Perrin et Gérard Lefort…) complètent ce portrait d'un auteur majeur, qui concilie de façon unique l'avant-gardisme, le rock et la chanson populaire, la noirceur et la légèreté, l'indépendance et le succès, l'ouverture et la solitude.



Disponible en replay du 21/11/2015 au 28/11/2015 à 22:20

Chaine:

Source: Étienne Daho


Commentaires: