W9 Enquêtes criminelles - Affaire Coutama : jalousie criminelle / Affaire Michèle Laforge : la femme de ménage a volé, mais a-t-elle tué ?

Affaire Coutama : jalousie criminelle / Affaire Michèle Laforge : la femme de ménage a volé, mais a-t-elle tué ?

Enquêtes criminelles - Affaire Coutama : jalousie criminelle / Affaire Michèle Laforge : la femme de ménage a volé, mais a-t-elle tué ?

Affaire Coutama : jalousie criminelle
Lorsqu'elle rentre du collège ce 1er octobre 2007, Julie-Marie Furlan, une collégienne de 14 ans, est loin de se douter que sa vie va basculer.
L'adolescente vit seule avec sa mère dans un appartement de trois pièces en plein centre de Castelsarrasin, une petite ville tranquille de la région Toulousaine. Chose étrange, Julie-Marie remarque que l'appartement est plongé dans l'obscurité, les volets sont restés clos comme si sa mère ne les avait pas ouverts de la journée. La jeune fille fait le tour de l'appartement et c'est en ouvrant la porte de la chambre maternelle qu'elle va découvrir l'impensable... Sa mère gît sur son lit, elle est en chemise de nuit et le câble du radio réveil encercle son cou.
Une enquête est ouverte et immédiatement la piste criminelle ne fait pas de doute : Evelyne Furlan a été assassinée ! Mais qui a bien pu faire une chose pareille et pourquoi ?
Très vite, en fouillant dans la vie de la mère célibataire, les policiers vont découvrir que les suspects ne manquent pas. En effet, Evelyne avait une vie amoureuse mouvementée et nombre de ses amants auraient pu avoir des raisons de la tuer.
D'ailleurs, tous possèdent un double des clefs de son appartement. La porte n'ayant pas été fracturée, le coupable est forcément l'un d'entre-deux. Maintenant reste à savoir lequel ?

Affaire Michèle Laforge : la femme de ménage a volé, mais a-t-elle tué ?
13 décembre 2011, le corps de Michèle Laforge, 64 ans, gérante d'une boutique d'accessoires pour animaux, est découvert par son mari dans leur appartement parisien. À demi dénudée, la victime est immergée dans sa baignoire, un sèche-cheveux à la main.
L'épouse d'Hervé Laforge se serait-elle suicidée ? Cette mise en scène aimerait le faire croire... Mais les enquêteurs sont perplexes car l'autopsie révèle que Michèle Laforge est morte noyée et non électrocutée. De plus, des traces de sang sont retrouvées sur un chandelier, dans l'entrée de l'appartement ainsi que sur le sol du couloir qui mène à la salle de bain, preuve que la victime a été trainée. Ces éléments laissent donc penser que Michèle Laforge a peut-être été victime d'un tueur. D'autant que des bijoux de la victime ont disparu !
Comme souvent dans une affaire criminelle, les proches sont soupçonnés. Et c'est la femme de ménage qui attire l'attention de la police. Le jour du crime, elle était dans l'appartement, seule avec sa patronne...

Émission déconseillée aux moins de 10 ans.



Chaine:

Programme: Enquêtes criminelles

Source: Affaire Coutama : jalousie criminelle / Affaire Michèle Laforge : la femme de ménage a volé, mais a-t-elle tué ?


Commentaires: